#7

Laisser un commentaire
Subjectivité

Le porno est-il un problème ?

Maïa Mazaurette, chroniqueuse centrale dans le monde littéraire du sexe, parle de « grande flemme fantasmatique » quand elle évoque le sujet. Loin de caricaturer cet univers si particulier, la question que nous nous posons dans ce numéro de Vues et Revue est importante car elle explore un phénomène qui a pris, ces derniers temps, une envergure particulière.

Selon le Larousse, la pornographie se résume à la « présence de détails obscènes dans certaines œuvres littéraires ou artistiques ; publication, spectacle, photo, etc., obscènes. ». Une fois n’est pas coutume, le Larousse ne recouvre que partiellement la réalité du sujet qu’il définit.

Le porno, c’est plus qu’une simple présence. C’est une collection grandiose de verges, de doigts, de seins, d’yeux et d’orifices qui se meuvent dans un vaste mouvement composé de millions de saccades mesquines et animales. C’est le reflet plutôt fiable et pratiquement exhaustif de l’étendue de nos désirs. Comme le catch, le cinéma ou encore le cirque, le porno est affaire de spectacle : avec lui, on met en scène la luxure qui nous brûle les entrailles. On construit des chimères pour le sexe comme on construit des chimères pour la paix, pour la guerre, pour l’amour, etc… En résulte toujours une désillusion face à la réalité. Mais parfois aussi une résistance, des hommes et des femmes qui justement ne se font pas, ou plus, d’illusion. Le porno épuise le désir des uns autant qu’il attise celui des autres.

Cette semaine mes auteurs vous soumettent quatre textes, quatre regards sur ce que le porno vient remuer comme passions dans le ventre de ceux qui s’y adonnent.

Illustration : Cléo Boss

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.