#9

Laisser un commentaire
Subjectivité

Pour ceux qui la connaissent, la cocaïne a la couleur de la nuit. Elle continue la tradition des enfants qui sous les draps chauds, dans leur chambre contenue, ont peur que la porte s’ouvre. Ils craignent, les petits amours, que leurs parents les surprennent encore debout à cette heure avancée de la soirée. Ils redoutent la gronderie, la voix dure du père irrité ou les gros yeux de la mère déçue. Ils auraient honte.

La cocaïne n’est rien d’autre. Elle est cet état d’éveil qu’on sait illégal, cette lumière interdite au milieu de la pénombre. Elle est ce qui est debout quand tout devrait vaciller de sommeil. Mais il n’y a plus de draps chauds, plus de parents soucieux. Il n’y a plus d’amour. Il n’y a que la céramique blanche des toilettes, le carrelage noir de cette arrière-salle de restaurant, le bruit étouffé des convives au loin. Il n’y a que cette ligne pure, ces gravillons d’extase que deux cartes maladroites tentent de pulvériser. Le cœur bat le décompte avant la détonation, le papier roulé à la hâte fait figure de fusil : d’un coup sec son canon avale la grenaille blanche et la recrache en chevrotine sur la muqueuse. Mi-Pollock mi-Cobain, le coké rouvre les yeux. Le rituel est accompli. Il lui faut alors retourner à son dîner, sentir la poudre crépiter dans la gorge, le coup de feu couler le long de l’œsophage.

Il devra désormais parler, rire, aimer, boire. Vivre beaucoup, vivre trop. Vivre deux vies à la fois : la sienne et celle de la nuit autour de soi. En priant pour que surtout rien n’ouvre la porte car les parents ne sont plus là. Derrière elle se tient autre chose que la honte.
Derrière elle se tient le vide.

Illustrations : Thomas Louis-Jacques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.