All posts filed under: Subjectivité

La R.N.F. — Paul

Toute demi-mesure étant vouée à l’échec, mieux valait ne pas agir plutôt que le faire sur le mode de l’économie. Végéter plutôt que s’agiter en vain, Tristan préférait cela. Car il détestait toute tiédeur, celle du soleil comme celle des tempéraments, Tristan exécrait ses collègues ; […]

Laisser un commentaire

#8

Pour son grand retour, Vues et Revue a décidé d’évoquer un sujet qui concentre les espoirs et les craintes de notre époque. En France, l’élection européenne a vu son parti devenir la troisième force politique à la surprise générale. En Europe, une jeune fille au […]

Laisser un commentaire

Les fleurs de septembre – Sacha

La République était vieille, le gouvernement une collection  de poupées de cire dont plus aucun Grévin ni Tussaud ne voulaient. Beaucoup de nos concitoyens s’amusaient de la morgue d’Auguste Wahl. Les femmes le trouvaient original dans ses costumes taillés sur mesure par de futurs grands […]

1 commentaire

Au nom des blés — Quentin

La colonne s’avançait dans les bois et remontait vers le Nord, à l’heure où le soir allonge les ombres sur la plaine et dessine de vastes cernes derrière la moindre anfractuosité. Elle allait par des futaies, des champs et des clairières, elle longeait des forêts […]

2 commentaires

#7

Le porno est-il un problème ? Maïa Mazaurette, chroniqueuse centrale dans le monde littéraire du sexe, parle de « grande flemme fantasmatique » quand elle évoque le sujet. Loin de caricaturer cet univers si particulier, la question que nous nous posons dans ce numéro de Vues et […]

Laisser un commentaire

Confessions d’un homme du métier — Paul

J’ai toujours aimé faire plaisir aux autres. Je me suis découvert ce trait de personnalité le jour où j’ai perdu mon pucelage. J’avais quinze ans. Malgré le nombre incalculable de femmes que j’ai enfilé durant ma carrière, je me souviens très clairement et avec tendresse […]

1 commentaire

Mme Josse — Lilian Burnier

Le médecin injecta consciencieusement le produit létal dans la veine de la patiente, au niveau du coude. La fille de Mme Josse ne put retenir ses larmes alors que sa mère, atteinte de Parkinson, une maladie dégénérative, sombrait peu à peu dans l’inconscience. Au même […]

Laisser un commentaire

Burn-Out — Parisian Poetry

André n’aura jamais redouté la mort avant que celle-ci ne s’empare de ses poumons, n’empoisonne son âme et ne noircisse ses os. Il n’aura pas songé à ce qu’il ferait le jour venu. Ce qu’il ressentirait alors. Trop de son temps avait été dédié à […]

1 commentaire

#5

fessée nom féminin (de fesser) : Série de coups sur les fesses. Le Larousse nous dit bien peu de choses quand on lui demande ce qu’est la fessée. Tantôt éducative, tantôt sensuelle, elle est peut-être la seule violence qui ne vise pas la blessure physique mais bien […]

Laisser un commentaire